2 TEXTES FRED (N°3)

 

Passion interdite,

 

 

C’est en croisant son regard,

Juste le souffle d’un instant,

Que son cœur l’invite au départ,

D’une passion fougueuse poursuivie par le temps,

 

 

Mais croire en l’amour interdit,

Révèle à une personne une terrible vérité,

Celle d’entrevoir que ce bel ange épanouit,

Ne peut lui briser la chaîne des années,

 

 

Si la vie tel du sable,

Dissout le charme de l’être que le monde a créé,

C’est en voulant toucher l’impalpable,

Qu’on finit par tendre la main et en ressentir sa beauté,

 

 

L’espoir apporte aux autres qui en souffrent,

Une raison leur collant à la peau,

Pouvoir enfin ressortir de ce gouffre,

Que le ciel leur a donné en fardeau,

 

 

Alors, si on ne peut cueillir la fleur de l’âge,

Dans un jardin parsemé de doutes,

Il suffit de laisser au temps et au présage,

Le soin de croire en son destin et de continuer sa route.

 

 

 

FRED

 

Mon océan,

 

 

Une vague de baisers,

Ni froide, ni chaude, mais salée,

A déferlée en douceur,

Sur les parois de mon cœur,

 

Cette grosse larme d’amour,

Ruisselant pour toujours,

S’échappera du rivage,

Et restera à jamais éblouissant ton doux visage,

 

Tu es l’océan de mes rêves,

Tu es le bateau de mon cœur,

Qui Naviguant toujours sans trêves,

Me fait chavirer de bonheur,

 

Où que tu sois,

Mon amour te suivra,

C’est toi l’océan de ma vie,

Que mon cœur a choisit.

 

 

FRED

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×